Capture de Raton Laveur à Repentigny, Laval, etc.

Appartenant à la famille des carnivores, le raton laveur est un mammifère qui se distingue, non seulement par sa queue frisée blanche et noire, mais surtout, par son masque plutôt atypique.

Il doit aussi son nom à la légende selon laquelle l’animal aurait pour habitude de «laver», et tout particulièrement de tremper ses aliments dans l’eau, avant de les manger.

Derrière son joli minois qui pourrait nous donner l’envie de le nourrir et de l’adopter, se cache toutefois un animal qui peut être dangereux. En cas d’intrusion, notamment dans votre maison, le recours à un exterminateur de ratons laveurs s’avère indispensable.

Capture de Raton Laveur - Exterminateur

Des questions?

Je réponds à vos questions!

Merci pour votre message. Il a été envoyé.
Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre message. Veuillez réessayer plus tard.

Exterminateur de ratons laveurs

Plus connu sous l’appellation de « raccoon » en anglais, et de « procyon lotor » en latin, le raton laveur est un mammifère carnivore qui fait partie de la famille des procyonidés. Il se distingue surtout par les contours noir de ses yeux, qui s’apparentent à une sorte de « masque » et qui lui confèrent souvent un air de bandit déguisé. Sa queue dotée de rayures blanches et noires, est également un signe distinctif qui permet de l’identifier.

Malgré la beauté et les caractéristiques de son pelage, il reste tout de même un mammifère sauvage. Le raton laveur est un mammifère de taille moyenne, assez robuste. À titre indicatif, un raton adulte mesure entre 65 et 96 centimètres, de la tête à la queue, pour un poids se situant entre 6,5 et 16 kilogrammes. En général, le mâle est nettement plus imposant que la femelle.Raton Laveur nuisible au Québec

Des mains habiles

Côté aptitudes, le raton laveur est un animal doté de mains extrêmement habiles qui sont parfaitement en mesure de manipuler les petits objets. Grâce à ses membres, notamment ses pieds étroits dotés de griffes, il arrive à grimper facilement aux arbres et aux structures des bâtiments.

Il faut savoir que le raton laveur est aussi un excellent nageur. Malgré sa démarche assez chancelante, il est tout de même en mesure de courir à une vitesse pouvant atteindre 25 km/h. En moyenne, l’animal vit jusqu’à 13 ans, mais cette espérance de vie peut atteindre les 22 ans lorsqu’il est en captivité. Ses principaux prédateurs sont le renard, le lynx roux, le loup gris, le coyote, le faucon ainsi que le grand-duc. Ils ont souvent tendance à s’emparer de ses petits.

L’habitat du raton laveur

En général, le raton laveur vit en forêt, plus particulièrement à proximité des cours d’eau. Pour se mettre à l’abri de ses prédateurs et des humains, il se cache généralement dans des endroits plutôt boisés. Aujourd’hui, le raton laveur a pris l’habitude de vivre en présence des êtres humains. Il peut s’installer aussi bien dans les banlieues que dans les grandes villes comme Montréal.

En milieu urbain, il établit facilement son habitat dans un arbre et dans certains cas, sous les racines, dans une grange, au sein d’un terrain abandonné, sous une galerie, dans un grenier ou à l’intérieur d’un cabanon. Plusieurs indices permettent désormais de détecter la présence d’un raton laveur chez vous ou à proximité de votre domicile, pour ne citer que les constats de bris au niveau de la toiture et des ouvertures.

Une alimentation variée pour ce carnivore

Côté nourriture, il faut savoir que l’alimentation du raton laveur est relativement variée. Il s’approvisionne avant tout d’une grande quantité de poissons et de produits aquatiques, avec une préférence pour les écrevisses. Il apprécie également les palourdes, les huitres ainsi qu’un grand nombre d’insectes. Au niveau de la terre ferme, les vers de terre, les limaces, les grenouilles, les lapins, les tortues, les salamandres, les couleuvres, les petits des rats musqués ainsi que les oiseaux figurent parmi ses proies.

À noter également que l’alimentation du raton laveur se compose d’une partie végétale. Il mange la plupart des aliments du potager. Il apprécie aussi une grande variété de fruits, allant des framboises et des fraises, aux mûres et aux cerises, sans oublier les glands et les raisins. Le raton laveur raffole particulièrement du maïs. Grâce à son alimentation variée, le raton laveur prend facilement du poids durant la période d’abondance de nourriture.Reproduction du Raton Laveur

À l’automne, son poids est quasiment le double de celui du printemps. Par ailleurs, le raton laveur est particulièrement connu pour ses habitudes à fouiller dans les poubelles, dans le but de trouver le plus grand choix de nourriture possible.

Vers la fin de l’été, et ce, jusque très tard après l’automne, le raton laveur a tendance à manger beaucoup. Il accumule en effet le maximum de réserves sous forme de graisse, afin de survivre à l’hiver.

La reproduction chez les ratons laveurs

D’après les experts en extermination, les appels portant sur les intrusions de ratons laveurs dans les maisons et les greniers sont assez fréquents au le printemps. Il s’agit de la période durant laquelle ces mammifères se sont accouplés.

Dans un premier temps, le raton laveur mâle se promène d’un endroit à un autre pour partir à la recherche de femelles en chaleur. Il faut savoir que la période de rut des ratons laveurs se déroule généralement au mois de janvier et en février et l’accouplement se fait couramment en hiver, avec une durée de gestation de 63 jours.

Jusqu’à 7 petits sur une portée

Chez les ratons laveurs, le nombre de portée est d’une par an. De un à sept petits naitront, pour une moyenne de quatre à cinq petits par portée. En entrant dans la période de gestation, la femelle part donc à la recherche d’un endroit à la fois chaud, tranquille et à l’abri de ses prédateurs, pour pouvoir mettre au monde ses petits en toute sécurité. Elle prépare déjà l’arrivée de sa progéniture.

Au moment de la naissance, les petitsn’ont pas encore la vue. Même s’ils sont à peine couverts de fourrure, certains d’entre eux arborent déjà les signes distinctifs principaux, à savoir le fameux masque noir autour des yeux, ainsi que la queue annelée. Les yeux des petits ratons laveurs ne s’ouvrent qu’au bout de la troisième ou de la quatrième semaine.

La femelle peut quitter ses petits pour seulement quelques heures, le temps de s’alimenter. À partir de la dixième semaine, les petits sont parfaitement en mesure de sortir de la tanière, en suivant les pas de leur mère. Au bout de trois mois et demi, ils sont entièrement sevrés, et sont parfaitement capables de sortir de leur cocon pendant la nuit. Dans la plupart des cas, les petits ratons laveurs passent le premier hiver en compagnie de leur mère, avant de se disperser au printemps suivant. Malgré tout, avec un instinct familial assez prononcé, la famille de ratons laveurs reste soudée durant la première année.

Nos exterminateurs de ratons laveurs se déplacent…

Lanaudière

Rive-Nord de Montréal

  • Laurentides

  • Mirabel

  • Deux-Montagnes

  • Oka

  • Saint-Eustache

  • Pointe-Calumet

  • Blainville

  • Boisbriand

  • Bois-des-Filion

  • Lorraine

  • Rosemère

  • Ste-Anne-des-Plaines

  • Sainte-Thérèse

  • Ste-Marthe-sur-le-Lac

  • Etc.

Laval

  • Auteuil

  • Chomedey

  • Duvernay

  • Fabreville

  • Îles-Laval

  • Laval-des-Rapides

  • Laval-sur-le-Lac

  • Laval-Ouest

  • Pont-Viau

  • Sainte-Rose

  • Sainte-Dorothée

  • Saint-François

  • Saint-Vincent-de-Paul

  • Vimont

  • Etc.

Pourquoi se méfier des ratons laveurs?

Contrairement à ce que l’on pense, le raton laveur est parfaitement à l’aise pour vivre à proximité des humains, pour la simple et bonne raison qu’il y trouve facilement ce dont il a besoin pour survivre. Outre le choix de nourriture plutôt vaste, il apprécie également la chaleur ainsi que le confort de l’habitat humain.

Face à un tel environnement, il n’est donc pas rare que l’animal se montre plutôt insistant. Il n’hésitera pas à s’y installer de manière permanente. Malgré toutes ces particularités, il est tout de même conseillé d’être très prudent et vigilant à l’égard des ratons laveurs, surtout en présence des jeunes enfants. Évitez à tout prix de penser que l’animal est inoffensif et gardez toujours en tête qu’il s’agit d’un animal sauvage.

En effet, s’il se sent menacé, il n’hésitera pas à vous attaquer. Ses griffes sont dans la plupart du temps très aiguisées. À cela s’ajoutent des dents parfaitement acérées. Ses réactions peuvent être imprévisibles. Ne tentez en aucun cas de les nourrir, car il risque tout simplement de vous mordre.Extermination de raton laveur avec rage

Le raton laveur et la rage: les précautions

À l’instar de plusieurs races d’animaux sauvages, le raton laveur est aussi un porteur de maladies comme la gale, la rage ou la pathologie de Carré. Ils est également infesté de plusieurs parasites, comme les tiques et les puces. C’est pourquoi il est fortement conseillé de le faire capturer pour éviter qu’il soit en contact avec les enfants et les petits animaux de compagnie.

D’après l’Agence canadienne d’inspection des aliments, la rage se transmet à l’humain par la salive. Un raton laveur enragé présente donc quelques traces de morsures au niveau du visage.

En plus d’être en hyper activité, il émet également des bruits similaires à ceux d’un chat en détresse. La perte d’équilibre indique également que le raton laveur a la rage. Des mesures d’hygiène précises sont à prendre en cas de contact avec un raton laveur enragé. Lavez immédiatement vos mains avec de l’eau et du savon et appliquez une solution antiseptique. Consultez ensuite un médecin qui se chargera de vérifier votre vaccination contre le tétanos.

Éloigner les ratons laveurs: les recommandations des exterminateurs de ratons laveurs

D’après les spécialistes de l’extermination de ratons laveurs, quelques gestes suffisent pour les éloigner de votre domicile. Pensez avant tout à couper les arbres qui se situent à proximité de la maison, notamment les branches qui s’appuient directement à la structure du bâtiment. L’animal cherche en effet un point d’appui pour grimper facilement vers le toit.

Particulièrement habile, il s’introduira facilement dans votre grenier, sans faire de bruit. Les ratons laveurs accèdent également à l’intérieur des maisons par le biais des trous, des fissures, de la cheminée et des différentes ouvertures qui longent la toiture.

C’est pourquoi il est essentiel d’inspecter régulièrement, de sceller et de réparer les éventuels points d’entrée.Poubelle et raton laveur nuisible

L’entreposage des poubelles

Faites également en sorte d’utiliser des poubelles ou des boîtes à ordures munies de couvercles hermétiques.

Étant donné qu’il aime fouiller dans les poubelles, il n’est donc pas rare que l’animal laisse quelques dégâts derrière lui, d’où l’importance de bien veiller à ce que l’entreposage des ordures ne lui soit pas favorable.

Assurez-vous toujours de déposer vos déchets dans un endroit fermés et difficilement accessible pour les animaux.

Il ne faut pas non plus oublier de laver régulièrement le matériel dédié au stockage des ordures avec de l’eau de Javel. Débarrassez-vous également des débris et des broussailles qui peuvent servir de cachettes et d’habitat parfaits pour les ratons laveurs.

Il est également important de bien entreposer le bois de chauffage, pour éviter que les ratons laveurs s’en servent comme habitat pendant la période hivernale.

Capturer les ratons laveurs: faire appel à un exterminateur de ratons laveurs

Capturer les ratons laveurs est une opération relativement délicate, qui nécessite l’intervention d’un exterminateur professionnel de ratons laveurs. Une fois que vous entendez des bruits de pas plutôt suspects au niveau de votre grenier, ou que vous remarquez des points d’entrée au niveau des ouvertures, le mieux serait de contacter rapidement un professionnel.

Par précaution, évitez de capturer vous-même le mammifère pour éviter les cas de morsure. Le danger est en effet réel, notamment lorsqu’il s’agit d’une femelle qui vient d’avoir ses petits. Son instinct maternel risque de prendre le dessus et pourrait l’inciter à être particulièrement agressive si vous tentez de vous approcher de sa progéniture. De plus, si le mammifère se sent menacé, il n’hésitera pas à vous attaquer.

Une procédure spécifique pour l’extermination des ratons laveurs

Il faut savoir que dans le processus de capture du raton laveur, les spécialistes de l’extermination de ratons laveurs piègent l’animal. Étant donné qu’il s’agit d’une espèce protégée, il sera tout simplement libéré dans la forêt, loin de votre domicile, ou dans une réserve animalière, une fois capturé.

La capture des ratons laveurs demande des compétences spécifiques. À titre indicatif, un véritable exterminateur professionnel, spécialisé dans la capture des ratons laveurs disposera, entre autres, d’une autorisation du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec pour pouvoir procéder à la capture et la relocalisation d’animaux sauvages.