Table des matières

Identification des oies

Par définition, les Bernaches du Canada ne sont pas classées comme oiseaux nuisibles et bénéficient de la protection des agences fédérales et étatiques.

Néanmoins, les Bernaches du Canada (souvent appelées à tort « Bernaches canadiennes ») deviennent de plus en plus le fléau de la banlieue, car leur nombre a augmenté au cours de la dernière décennie, passant de quelques milliers à des centaines de milliers de ces oiseaux. En fait, l’escadron en V familier des oies cacardantes se dirigeant vers le sud devient une vue rare.

Les clubs de golf et les parcs d’affaires offrent des pelouses et des étangs parfaitement entretenus, créant un habitat idéal et modifiant efficacement leur cycle de migration. Les oies sont très opportunistes et exploitent facilement les nouvelles conditions de « vie facile » que l’on trouve en milieu urbain.

Il existe au moins 10 ou 11 sous-espèces de Bernaches du Canada, toutes similaires en termes de couleur, avec un long cou et une tête noirs et de grandes taches blanches sur les joues qui se rejoignent sous la gorge.

Le corps brun-gris de l’oiseau a une poitrine pâle à foncée et des parties inférieures, tandis que la queue noire a des couvertures supérieures et inférieures blanches. Le bec et les pattes sont également noirs. L’oiseau varie en taille de 56 à 122 cm de long et pèse entre 1,4 et 10,9 kg.

Des questions?

Je réponds à vos questions!

SamBug • Exterminateur accrédité « Bird Barrier »

L’engagement d’un exterminateur accrédité « Bird Barrier » pour la gestion des oies au Canada est particulièrement pertinent et important.

Les oies, en particulier les oies du Canada, peuvent poser des problèmes significatifs dans les zones urbaines et rurales. Elles sont connues pour leur comportement agressif pendant la saison de nidification, leur capacité à endommager les cultures et les espaces verts par leur alimentation, et elles peuvent être une source de pollution importante en raison de leurs déjections.

Ces défis sont exacerbés au Canada en raison de la grande population d’oies et de leur adaptation réussie aux habitats créés par les humains.

Contrôle des oies par un exterminateur accrédité Bird Barrier
Exterminateur Accrédité Bird Barrier au Québec

Un exterminateur certifié « Bird Barrier » possède l’expertise nécessaire pour gérer ces populations de manière efficace, respectueuse de l’environnement et conforme aux lois sur la faune canadiennes.

Les professionnels accrédités par « Bird Barrier » utilisent des techniques avancées et humaines pour contrôler les populations d’oies. Cela peut inclure l’installation de barrières physiques, l’utilisation de répulsifs visuels ou sonores, et la mise en œuvre de programmes de gestion des habitats pour rendre les zones moins attrayantes pour les oies.

Au Canada, où les oies peuvent être particulièrement abondantes dans certaines régions, il est crucial que ces méthodes soient non seulement efficaces, mais aussi sensibles aux impacts environnementaux et aux réglementations locales.

En choisissant un exterminateur accrédité « Bird Barrier » pour la gestion des oies au Canada, on bénéficie d’une approche professionnelle qui prend en compte les nuances écologiques et les défis spécifiques posés par les oies dans le contexte canadien.

Cette approche assure une gestion équilibrée des populations d’oies, minimisant les conflits avec les humains tout en respectant les normes de bien-être animal et de préservation de l’environnement. Ainsi, l’intervention d’un tel professionnel est non seulement un choix efficace mais aussi un acte responsable envers la faune et l’écosystème.

Dommages causés par les oies

Les oies peuvent causer des dommages aux cultures agricoles tout au long de l’année, soit en les piétinant, soit en les consommant. Les dommages esthétiques causés aux pelouses de banlieue, aux terrains de golf, etc., sont incalculables. Les oies sont également un danger pour la santé, souillant les réservoirs et les étangs. Une menace plus importante concerne la sécurité aérienne. Les oies sont l’un des principaux oiseaux impliqués dans les collisions entre avions et oiseaux dans le monde.

Nos exterminateurs des oies se déplacent…

Opter pour Extermination SamBug pour le contrôle des oies garantit une approche professionnelle et respectueuse, adressant les nuisances avec efficacité tout en protégeant l’écosystème. Leur savoir-faire assure des résultats satisfaisants et durables.

Lanaudière

Montréal

  • Anjou

  • Montréal-Nord

  • Pointe-aux-Trembles

  • Rivière-des-Prairies

  • Saint-Léonard

  • Tétreaultville

  • Etc.

Rive-Sud

Contrôle des oies au Québec

Les Bernaches du Canada non migratrices sont difficiles à éliminer. Une fois établies, il est impératif de procéder immédiatement à des aménagements paysagers correctifs et à une modification du comportement : enlever les buissons qui servent d’abri ; utiliser des herbicides pour éliminer la végétation aquatique ; et réduire l’utilisation d’engrais, en particulier autour des zones d’étangs, pour rendre l’herbe moins nutritive. Introduisez des répulsifs/agents dissuasifs professionnels pour les oies, tels que les dispositifs sonores, les dispositifs visuels et les dispositifs gustatifs.

Les produits d’effarouchement visuel, comme le ruban réfléchissant, combinés au répulsif gustatif Avian Control (un spray répulsif efficace pour les oies), doivent être utilisés dès que les oiseaux pénètrent dans la zone, en variant leur emplacement et leur type. Pour les groupes d’oiseaux plus établis, des dispositifs sonores d’effarouchement, comme Bird Gard ou Extreme Ultrasonic System, qui projettent une variété de sons à travers plusieurs emplacements de haut-parleurs de manière aléatoire, doivent être installés à des intervalles stratégiquement placés.

Tous les systèmes nécessitent un renforcement constant et doivent être déplacés fréquemment pour demeurer une menace convaincante pour les oiseaux. Les barrières physiques telles que les grilles aériennes Gridwire et le filet StealthNet à mailles de 10 cm peuvent être extrêmement efficaces, mais sont spécifiques au site. Ces grilles peuvent être installées au-dessus de la surface de l’eau pour empêcher l’atterrissage. Les clôtures faites de Gridwire (0,96 mm) offrent une barrière discrète pour dissuader les oies d’entrer sur la propriété (en particulier depuis les zones d’eau) et peuvent être électrifiées pour une efficacité accrue.

Les applications de clôtures en fil doivent commencer à environ 30 cm du sol, avec des brins successifs à environ 2,5 cm au-dessus du dernier, jusqu’à une hauteur d’au moins 90 cm. Le filet StealthNet à mailles de 10 cm avec du ruban réfléchissant de 1,25 cm suspendu à celui-ci peut également être utilisé au-dessus et autour des étangs et des zones herbeuses.

Nidification des oies

Les sites de nidification sont généralement situés près de l’eau, avec une végétation protectrice à proximité. Les bacs à fleurs sur les balcons des immeubles de bureaux de grande hauteur dans des environnements de type campus deviennent rapidement des sites de nidification privilégiés. Les oies sont extrêmement agressives, postant des sentinelles sur les sites de nidification et de pâturage. La défense des nids peut souvent entraîner des blessures aux personnes ou aux animaux domestiques qui s’approchent trop près.

Reproduction des oies

Les oies femelles pondent généralement un œuf tous les deux jours pendant les 25 jours de la saison de reproduction au printemps. Le nid est abandonné quelques jours après l’éclosion. Les Bernaches du Canada sont monogames à vie, mais se reproduiront à nouveau en cas de décès de leur partenaire.

Cycles des oies

Les oies non migratrices ou résidentielles, une fois établies, préfèrent se nourrir sur le site de nidification, mais voleront souvent sur de longues distances pour se rendre sur leurs lieux de nourrissage favoris. Certaines prises de nourriture peuvent avoir lieu pendant les nuits de pleine lune.